Archive | juin 2014

Touche moi, un peu, beaucoup, et cætera ?

bombe31

Dans ma vie, je n’ai dit « Je t’aime », en le pensant sincèrement, qu’à 3 hommes. Mon papa, le Revenant avant qu’il ne soit un revenant, et l’Autre. J’ai jugé utile de préciser le critère de sincérité pour éviter d’avoir à comptabiliser le petit Bruno (ou était-ce David?) de la maternelle et le Batteur, avec qui j’ai vaguement flirté au lycée, une sale histoire dont je ne suis pas bien fière et dont je ne parlerais pas pour l’instant.

Lire la Suite…

Pourquoi je ne serais jamais libre

bombe30

Je me souviens qu’au lycée, lorsque je parlais des garçons avec mes copines, on avait toutes un point de vue très arrêté sur ce que l’on était prêtes à faire, ou ne pas faire, par amour. A l’époque, mes émois adolescents se résumaient à une page de journal intime remplie de supplications au Destin pour qu’il m’envoie enfin l’Homme, le seul, l’unique, celui qui m’aimerait autant que je l’aimerais. En attendant, je fantasmais sur un garçon qui ne soupçonnait même pas mon existence et je rêvais du bonheur à deux, faute de pouvoir le vivre. Mais, je reviens à mon propos de départ, à savoir, les limites.

Lire la Suite…